Misericordia (Prix Médicis (roman étranger) 2023)

Traduit du PORTUGAIS par ELISABETH MONTEIRO RODRIGUES

Prix Médicis (roman étranger) 2023

À propos

Vous n'avez jamais lu un texte comme celui-là !
Une vieille dame enregistre sur un petit magnétophone le journal d'une année de vie en maison de retraite. Sa fille, l'écrivaine Lídia Jorge, retranscrit les textes et leur rend leur force littéraire en suivant les pas de ce personnage extraordinaire qui a gardé une mémoire intacte, une imagination fertile, une curiosité pour les autres et une attention réelle à la beauté du monde, en dialoguant avec la mort comme avec un adversaire légitime.
Ce texte constitue un condensé incroyable de force vitale, de dérision, de révolte et de foi dans la vie. Avec des instants mémorables de la relation entre une mère et sa fille. Tout cela transforme ce récit en un témoignage admirable sur la condition humaine.
Misericordia est une véritable prouesse littéraire. Un récit à la fois brutal, ironique et aimable, un mélange de larmes et de rires qu'on n'oublie pas. Il nous montre une femme exceptionnelle portée par l'immortalité de l'espoir.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Lídia Jorge

  • Traducteur

    ELISABETH MONTEIRO RODRIGUES

  • Éditeur

    METAILIE

  • Distributeur

    MDS

  • Date de parution

    18/08/2023

  • EAN

    9791022612920

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    430 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    422 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Lídia Jorge

  • Naissance : 1-1-1946
  • Age : 78 ans
  • Pays : Portugal
  • Langue : Portugais

Lídia Jorge est née à Boliqueim dans l'Algarve en 1946. Diplômée en philologie romane de l'université de Lisbonne, elle se consacre très tôt à l'enseignement.
En 1970, elle part pour l'Afrique (Angola et Mozambique), où elle vit la guerre coloniale, ce qui donnera lieu, plus tard, au portrait de femme d'officier de l'armée portugaise du Rivages des murmures (Métailié, 1989).
Revenue à Lisbonne, elle continue d'enseigner, puis arrête cette activité au profit de fonctions auprès du conseil pour la communication sociale.
La Forêt dans le fleuve, 2000 a eu le Prix Jean Monnet 2000 (Cognac) Le Vent qui siffle dans les grues, 2004 a eu le Grand Prix du Roman de l'Association Portugaise des Ecrivains 2003, Premier Prix « Correntes d'escritas » 2004 (Povoa da Varzim, Portugal), Prix Albatros de la Fondation Günter Grass 2006 (Allemagne).

empty