Le braconnier du lac perdu

Traduit de l'ANGLAIS (ECOSSE) par JEAN-RENE DASTUGUE

À propos

Opus final de la trilogie de Lewis, Le Braconnier du lac perdu est aussi le plus apocalyptique. Tandis que les hommes font face à la puissance dévastatrice de la nature, l'heure des derniers comptes sonne sur Lewis et réclame son lot de victimes.


Rayons : Policier & Thriller > Policier


  • Auteur(s)

    Peter May

  • Traducteur

    JEAN-RENE DASTUGUE

  • Éditeur

    Actes Sud

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    08/01/2014

  • Collection

    Babel Noir

  • EAN

    9782330026950

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    368 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    11.2 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    266 g

  • Support principal

    Poche

Peter May

Écrivain écossais, installé depuis une dizaine d'années dans le Sud de la France, Peter May a été journaliste avant de devenir l'un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écossaise. Il se consacre désormais à l'écriture de ses romans, publiés en France aux éditions du Rouergue.
Sa “série chinoise” contient Meurtres à Pékin (2005 ; Babel noir n° 9), Le Quatrième Sacrifice (2006 ; Babel noir n° 15), Les Disparues de Shanghai (2006 ; Babel noir n° 19), Cadavres chinois à Houston (2007 ; Babel noir n° 26), Jeux mortels à Pékin (2007 ; Babel noir n° 34), L'Éventreur de Pékin (2008 ; Babel noir n° 44). La “trilogie de Lewis” est composée de L'Île des chasseurs d'oiseaux (2009 ; Babel noir n° 51), L'Homme de Lewis (2011) et Le Braconnier du lac perdu (2012).

empty