J'aime le livre d'art

“J’aime le livre d’art” : mettre à l’honneur art et beau livre en librairie !
Chaque année le Syndicat national de l'édition organise l'opération « J'aime le livre d'art » : événement qui vise à mettre en valeur les beaux livres et les livres d'art dans les librairies participantes.

  • Après la TOUR PARIS 13 un nouveau projet spectaculaire a vu le jour à Paris où la ligne de métro aérien n°6 traverse désormais un « musée à ciel ouvert », le long du boulevard Vincent Auriol : BOULEVARD PARIS 13 et ses 50 fresques monumentales, réalisées par les plus grands artistes internationaux.
    Les murs de Shepard Fairey, Faile, D*Face, Tristan Eaton, Seth, Roa, Inti, Vhils, C215 ou encore Invader se succèdent ainsi comme dans une galerie géante.
    Ce coffret inédit permet de vivre ou de re-vivre cette expérience unique, à travers un ouvrage richement illustré qui raconte la genèse et le making of du projet, accompagné de 10 planches recto-verso permettant d'accrocher ses murs préférés...chez soi !

  • Tchernobyl ; visite post-apocalyptique

    Laurent Michelot

    • Chene
    • 16 Septembre 2020

    26 avril 1986. La catastrophe de Tchernobyl détruit en quelques heures bon nombre de vies, une ville, des villages, une région. C'est un désastre à la fois écologique et humain, qui restera gravé dans la mémoire collective et dont les cicatrices mettront plus de neuf cents ans pour, peut-être, disparaître.

    À travers une introduction richement illustrée d'infographies et de photographies d'époque, ce livre fait la lumière, pour la première fois, sur la ville utopiste de Pripyat et le complexe de Tchernobyl, l'accident fatal et les tentatives pour contenir le drame.
    Des cartes détaillées de la zone permettent d'explorer la ville, ses infrastructures, ses habitations ainsi que les villages alentour.
    Des photographies d'archive viennent mettre en regard le présent et le passé, comme autant d'instantanés, de fragments de vie des hommes et des femmes qui vivaient là, autrefois.

    Laurent Michelot, photographe passionné, explore à travers 150 photographies inédites, ces lieux aujourd'hui abandonnés.

  • Les contes de Perrault illustrés par l'art brut

    Charles Perrault

    • Diane de selliers
    • 22 Octobre 2020

    L'intégralité des Contes de Charles Perrault.
    Un terrible loup dévore sans état d'âme la grand-mère et le Petit Chaperon rouge, des bûcherons abandonnent leurs sept garçons dans la forêt, un homme à la barbe bleue terrifie les habitants de son pays, une jeune fille se désole de ne pouvoir aller au bal. Notre édition rassemble les trois contes en vers : Griselidis, Peau d'Âne et Les Souhaits ridicules, et les huit Histoires ou contes du temps passé, avec des moralités : La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, Le Maître chat ou Le Chat botté, Les Fées, Cendrillon, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet.

    Le brut et le merveilleux.
    En écho à la symbolique des Contes, la force et la pureté des 130 oeuvres que nous présentons dans cet ouvrage sont au service de l'expression des sentiments humains. Nées dans l'esprit de personnalités singulières à l'imagination sans bornes, animées par la nécessité de créer, éloignées des conventions académiques et peu soucieuses de reconnaissance, ces oeuvres sont un cri. Elles portent aujourd'hui le nom d'art brut, notion définie par Jean Dubuffet en 1945. Aloïse Corbaz, August Walla, Adolf Wölfli, Scottie Wilson, Henry Darger, Fleury Joseph Crépin et les 80 autres artistes présents dans ce livre inventent des oeuvres d'art spontanées, tantôt brusques, tantôt romanesques, toujours époustouflantes, dans lesquelles la féerie et la terreur des Contes sont omniprésents.

    Le regard de spécialistes.
    Bernadette Bricout, professeur de littérature orale à l'Université de Paris, et Céline Delavaux, spécialiste de l'art brut, accompagnent cette lecture par leurs introductions. Elles révèlent le sens des Contes et les liens intimes entre art brut et merveilleux.

  • L'auteur d'une cosmogonie.
    C'est au tournant de notre ère, à Rome, qu'Ovide (43 av. J.-C.-18 ap. J.-C.) compose son chef-d'oeuvre, Les Métamorphoses. Les 91 histoires que nous avons sélectionnées parmi les plus belles et les plus puissantes dessinent le récit de l'univers, du chaos à l'harmonie en passant par de poétiques métamorphoses.

    La traduction.
    Publiée en 1927 et revue en 1992 par Jean-Pierre Néraudau, spécialiste d'Ovide, la traduction de Georges Lafaye retranscrit la poésie et la beauté qui se dégagent des Métamorphoses tout en restant très fidèle à l'esprit d'Ovide.

    L'iconographie.
    Depuis l'Antiquité, le poème d'Ovide inspire les artistes. Mais ce sont les peintres baroques qui se sont emparé des Métamorphoses avec la plus belle vivacité. Au x???? siècle, les dieux païens n'inquiètent plus l'Église, ils appartiennent au monde du mythe. Dès lors, les artistes s'inspirent du texte exaltant d'Ovide pour créer des oeuvres d'une extraordinaire puissance narrative. 180 peintures de 100 artistes de l'Europe baroque - parmi lesquels Carrache, Caravage, Luca Giordano, Nicolas Poussin, Peter Paul Rubens, Jacob Jordaens ou Jusepe Ribera -, dialoguent ainsi avec le texte d'Ovide.

  • Jheronimus Bosch

    Marco Bussagli

    • La martiniere
    • 17 Septembre 2020

    Une référence pour appréhender les oeuvres du peintre Jheronimus Bosch.

    Le peintre Jheronimus Bosch, dit Jérôme Bosch (vers 1450-1516), est l'une des grandes figures du mouvement des primitifs flamands. La renommée de ses compositions, où se mêlent enfer et paradis, satirique et morale, a dépassé les frontières de son pays dès son vivant. Pour autant sa biographie reste imprécise, au point que le caractère fantastique de ses tableaux a donné naissance à nombre de théories ou d'interprétations, souvent infondées.

    S'appuyant sur les travaux scientifiques et techniques les plus récents, ce livre de Marco Bussagli apporte un éclairage nouveau sur le peintre. Il guide et permet de mieux appréhender l'oeuvre de Bosch qui regorge de détails, de symboles et d'êtres fantastiques. On y apprend que des images, apparemment hermétiques à toute compréhension, s'inspirent de proverbes flamands et témoignent de la profonde dévotion religieuse du peintre. Loin de l'étiquette du peintre maudit ou hérétique, on y découvre un artiste très proche de la confrérie oecuménique à laquelle il appartenait. Cet essai illustré présente aussi des aspects inédits, en particulier l'influence de Bosch sur de nombreux peintres, de Raphaël à Escher, en passant par Magritte ou Dalí. En regard des reproductions de ses oeuvres, des détails très agrandis et commentés mettent en évidence de nombreux aspects qui n'avaient jusque là jamais été traités.

  • Raymond Depardon, rural

    Raymond Depardon

    • Fondation cartier
    • 1 Juillet 2021

    Au cours des années 1990 et 2000, Raymond Depardon sillonne la France paysanne avec sa chambre photographique 6 x 9. De cette exploration du monde rural, il réalise des photographies en noir et blanc qui racontent la terre, les hommes, le travail manuel, l'isolement et la fragilité des petites exploitations agricoles mais aussi la beauté des paysages français.  

  • My photo books

    Lina Scheynius

    • Jbe books
    • 11 Décembre 2019

    Lina Scheynius produit de superbes photos de nus, des natures mortes et des autoportraits intimes. La sexualité brute et les corps sont au coeur de son travail, prenant pour sujets ses amis proches, ses amants ou elle-même. Ses photographies capturent des moments d'intimité tranquille et de beauté retenue qui restent habituellement invisibles au monde extérieur, comme s'ils étaient arrachés aux pages de son journal. Cet ouvrage reproduit 11 livres initialement auto-édités par la photographe. Ils sont rassemblés ici dans un coffret et accompagnés d'un texte de Lina Scheynius.

  • Japon ; un voyage silencieux

    Sandrine Bailly

    • La martiniere
    • 5 Novembre 2020

    Contempler, errer, tracer, apparaître, hanter... En cinq chapitres et plus de 180 images, ce livre dessine une géographie sensible du Japon : on y parle de l'impermanence des choses (wabi sabi), de la beauté cachée du monde (yûgen), de la pénombre qui dissimule tout autant qu'elle dévoile ou encore du souvenir de contes anciens. Autant de thèmes chers à l'esthétique japonaise, ici révélés par les oeuvres des maîtres (Kitagawa Utamaro, Suzuki Harunobu...), ou encore celles d'artistes contemporains comme Takesada Matsutani ou Toko Shinoda.

    Dessins à l'encre de Chine, peintures sur rouleaux, estampes, lithographies, photographies se succèdent en une promenade visuelle propice à la rêverie. De courts textes explicatifs, des haïku, des extraits littéraires soigneusement choisis les accompagnent et éclairent les notions esthétiques, concepts philosophiques et oeuvres emblématiques. Un livre pensé comme un dictionnaire amoureux où chaque image, chaque texte est une rencontre au coeur de l'âme japonaise.

empty